RDC : Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en RDC enfin convoqué.

RDC : Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en RDC enfin convoqué.

Vincent Karega, l’ambassadeur du Rwanda accrédité en République Démocratique du Congo a finalement été convoqué ce mardi 31 mai 2022.

Il est attendu autour de 15h au ministère des affaires étrangères et sera reçu sauf changement, par l’adjoint de Christophe Lutundula pour être signifié de la désapprobation de Kinshasa sur l’appui du Rwanda au mouvement terroriste du M23.

Selon le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya, Kinshasa n’exclut pas de rompre les relations diplomatiques avec le Rwanda ou d’expulser l’ambassadeur Vincent Karega toutes les hypothèses sont à table mais la RDC de par la stratégie pacifiste du Président Tshisekedi quelque soit la nature de la crise aujourd’hui, de fermer les portes des discussions il faut faire preuve de bonne foi pour avancer.

« Nous apprécions et soutenons la mobilisation qui s’effectue sur toute l’étendue du pays de manière spontanée. Nous comme gouvernement, nous comprenons la colère de nos populations, par ce que nous avons le ressenti de ce passé d’un voisin qui ne pense pas rester en paix avec vous chez lui sans venir nous déranger dans notre quiétude, il est donc de notre devoir d’encadrer cette frustration qui concours à apporter non seulement le soutien aux forces armées mais à nous soutenir aussi dans les efforts que nous faisons sur tout le plan pour arriver à régler le problème » Patrick Muyaya devant la presse lors d’un briefing sur la traque de M23.

Il a par ailleurs renchéri son récit en donnant les principes d’action du gouvernement qui suit la direction selon le diagnostic.

« Nous nous sommes le gouvernement, nous avons la direction, nous avons le diagnostic, beaucoup des compatriotes demandent la rupture de relations diplomatiques avec le Rwanda ainsi que l’expulsion de l’ambassadeur, je dois vous dire qu’à ce stade toutes les hypothèses sont a table mais de part la stratégie pacifiste du Président Tshisekedi tout en oubliant pas qu’il venait d’être le médiateur en chef de l’Union Africaine et donc ont ne peut pas quelque soit la nature de la crise aujourd’hui fermé les portes aux possibilités de discussion » a-t-il conclut

James KABWE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monmedia.net

GRATUIT
VOIR