Ni le Gouvernement ni l’ARPTC ne prévoit de nouvelles taxes dans le secteur des télécommunications (Démenti)

Ni le Gouvernement ni l’ARPTC ne prévoit de nouvelles taxes dans le secteur des télécommunications (Démenti)

L’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo ARPTC en sigle, dément les allégations qu’elle qualifie de fausses et mensongères du communiqué de presse de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), selon lesquelles le Gouvernement ainsi que l’ARPTC s’apprêteraient à instaurer de nouvelles taxes dans le secteur des télécommunications.

Selon l’ARPTC, ni elle ni le Gouvernement ne prévoit de nouvelles taxes à charge des concitoyens et n’a permis aucune augmentation des tarifs par les opérateurs des télécommunications.

« C’est avec regret et stupéfaction que l’ARPTC a pris connaissance d’un communiqué de presse mensonger publié ce jour par la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Selon la FEC, le Gouvernement et l’ARPTC s’apprêteraient à instaurer de nouvelles taxes dans le secteur des télécommunications. Par la présente, l’ARPTC tient à démentir avec les allégations fausses et mensongères proférées dans ledit communiqué de la FEC. Ni le Gouvernement ni l’ARPTC ne prévoit de nouvelles taxes de nos concitoyens », indique le communiqué

Cependant, l’ARPTC met en garde les opérateurs qui tenteraient illégalement d’augmenter les prix sans se conformer à la réglementation.

« L’ARPTC tient à préciser que tout opérateur de télécommunications qui tenterait illégalement d’augmenter ses prix quels que soient les motifs ou de propager de fausses informations avec l’intention de nuire aux intérêts de l’Etat, sera sévèrement sanctionné conformément à la législation en vigueur », a-t-elle conclue.

James KABWE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monmedia.net

GRATUIT
VOIR