RDC-BELGIQUE : L’insécurité à l’Est « Cette situation ne peut plus durée, il en va de notre responsabilité d’y remédier » (Roi Philippe au Palais du Peuple)

RDC-BELGIQUE : L’insécurité à l’Est « Cette situation ne peut plus durée, il en  va de notre responsabilité d’y remédier » (Roi Philippe au Palais du Peuple)

« La présence Belge au Congo avant 1960, laisse un héritage qui a encré le pays dans ses frontières actuelles. La préservation de l’intégrité territoriale du Congo est une préoccupation majeure que nous partageons. Avant même l’indépendance, le futur Premier Ministre Lumumba prônait déjà le maintien de l’unité de la nation congolaise, aujourd’hui l’instabilité à l’Est du pays ou règne trop souvent une violence inhumaine et l’imputé demeure une grande source d’inquiétude pour nous tous, cette situation ne peut plus durée il en va de notre responsabilité à tous d’y remédier », l’adresse du Roi Philippe à la nation au Palais du peuple.

Il sied de noté aussi contrairement à Felix Tshisekedi lors de son point de presse à la question du mea culpa de la Belgique par rapport à son passé colonial, le Roi des belges, ne veut pas oublier le passer il a au contraire réitéré ses regrets à la République Démocratique du Congo

« Sans oublier le passer mais en l’assumant pleinement afin de transmettre à la nouvelle génération une mémoire réfléchis et pacifiée de notre histoire commune. Bien que des nombreux belges se soient investi sincèrement aimant le Congo et ses habitants, le régime colonial était basé sur l’exploitation et la domination. Ce régime était celui d’une relation inégale injustifiable, parfois marqué par le paternalisme, la discrimination et le racisme, il a donné lieu à des exactions et des humiliations. A l’occasion de mon premier voyage au Congo, ici même face au peuple congolais et a ceux qui aujourd’hui en souffre, je désir réaffirmer mes plus profonds regrets pour ces blessures du passer, sincères regrets que j’avais exprimé dans la lettre que je vous ai adressé Monsieur le Président il y a deux ans maintenant pour le 60éme anniversaire de l’indépendance » a-t-il conclut.

James KABWE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monmedia.net

GRATUIT
VOIR