RDC: Reprise ce vendredi 10 Juin 2022 du procès François Beya.

RDC: Reprise ce vendredi 10 Juin 2022 du procès François Beya.

A la reprise du procès François Beya, la Haute cour vient de rejeter la demande de médiatisation du procès. Elle exige à chaque média de la saisir pour ce faire. La Haute cour examine en ce moment la demande de liberté provisoire et les avocats en train de plaider.

« La citation a prévenu n’indique même pas l’intention ni l’intelligence des prévenus pour commettre un complot. Même leur participation à cela n’a pas été précisée ni clarifiée », dit la défense Beya devant la haute cour.

1.Lieu de l’infraction inconnue
3.Entente entre prévenus inconnue.
Que dire ? Il s’agit d’une action irrecevable pour violation grave des droits des prévenus (défense Beya)

« En arrêtant et en détenant Beya au-delà de 48h, l’ANR a agi en marge de la loi et déshonoré la République. Elle s’est octroyé les pouvoirs que ne lui reconnaît aucune disposition d’aucune loi. Elle a usé de l’arbitraire », avance la défense de François Beya.

« En exploitant les données personnelles du téléphone de Mr Beya, ANR a violé la loi relative aux Télécom qui exige une réquisition préalable du procureur de la Rép. Toutes les données ainsi saisies ont été obtenues pour asseoir l’accusation sont nulles car obtenues hors la loi ».

« Toutes les pièces fournies par ANR sont nulles et de nul effet car obtenues en violation de la loi. Bien que dessaisi du dossier par la Haute cour, ANR a continué à envoyer des pièces. Ce qui trahit de sa part un abus démesuré du pouvoir », poursuit la défense de François Beya.

« Au vu de tous ces moyens, Mr le Président dt, le complot en question, c’est celui ourdi par ANR contre notre client, en le chargeant des affabulations ne reposant sur aucune preuve honnête », (défense Beya)

« En affirmant que le régime en place est des parvenus, mon client Guy Vanda n’a pas commis une infraction, mais a plutôt émis une opinion en tant que citoyen. L’arrêter, le juger et le condamner ne fait que discréditer ANR et jeter de l’opprobre sur notre justice », (avocat).

« La constitution et les lois de la république, y compris le code de justice militaire vous déclare incompétente pour juger notre client. Que fait François Beya ici et pourquoi vous le jugez? Vs n’êtes pas son juge naturel, vs n’en avez pas qualité », Prof Nyabirungu à la HCM.

S’agissant du complot, « la citation a prévenu est aussi imprécise qu’invraisemblable. L complot est aussi vague qu’un écran de fumée et ne porte ni sur une date, lieu ni ls personnes et encore moins l’intention. Messieurs d la haute cour, le MP est-il sérieux? », avocat Beya.

Dans l’attente d’une suite nous restons branchés à la prison centrale de Makala.

James KABWE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monmedia.net

GRATUIT
VOIR