Pénurie du carburant à Kinshasa : Faible encadrement de la police dans des stations-services, malgré l’appel du général Kasongo (Constat).

Pénurie du carburant à Kinshasa : Faible encadrement de la police dans des stations-services, malgré l’appel du général Kasongo (Constat).

Après la réunion tenue vendredi 09 septembre 2022 entre le ministre des hydrocarbures et les responsables des sociétés de la logistique pétrolière (SEP Congo et LEREXCOM), le commissaire provincial de la police nationale ville de Kinshasa Sylvano Kasongo qui a participer à cette séance, avait interdit formellement la vente de carburant dans des bidons aux stations-services à l’exception de gazoil ainsi que les bousculades.

« D’ici le soir nous allons assurer la sécurité des opérations de distribution de carburant à travers la ville de Kinshasa. Nous ne voulons pas qu’il y ait bousculades, le carburant est suffisant pour servir tout le monde, alors il faut observer de l’ordre », a dit le général Sylvano Kasongo au sortir de cette réunion avec le ministre des Hydrocarbures et les pétroliers.

Sur terrain le constat reste le même, il s’observe des bousculades, chamailleries, présence des Bidons dans les stations-services, bref le désordre persiste.

L’opinion se pose la question de savoir si cela est dû par manque des éléments de la police ou par manque de volonté, car la PNC ville de Kinshasa par le biais de son commissaire provincial avait promis de remettre de l’ordre.

Rappelons qu’issue de cette réunion, le ministre des hydrocarbures Didier Budimbu avait instruit les sociétés pétrolières de la levée de plan de contingentement et de servir les Kinois normalement la population en carburant soit 1.300 mètres cube d’essence ; afin de maîtriser la situation.

James KABWE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monmedia.net

GRATUIT
VOIR