Tanganyika: SOJFEP s’engage à intensifier la sensibilisation contre les mariages des enfants et unions précoces durant la campagne de 16 jours d’activisme contre les VBG.

Tanganyika: SOJFEP s’engage à intensifier la sensibilisation contre les mariages des enfants et unions précoces durant la campagne de 16 jours d’activisme contre les VBG.

L’organisation des jeunes féministes, Solidarité de Jeunes Filles pour l’Éducation et l’Intégration socioprofessionnelle, SOJFEP a pris part active aux activités de lancement officiel de la Campagne de 16 jours d’activisme consacrée à la lutte contre les violences basées sur le Genre en province du Tanganyika.

Célébrée cette année à l’échelle internationale sous le thème Unissons-nous ! Activisme pour mettre fin à la violence faite contre les femmes et Filles, la province du Tanganyika se focalisera sur les Violences domestiques et les violences entre partenaires intimes, tel qu’annoncé par UNFPA , lead du sous-cluster VBG au Tanganyika lors de cérémonies de lancement.

Les cérémonies ont débuté au Ministère de l’intérieur, d’où est partie la Caravane motorisée, avec un escale au marché Kisebwe avant de chuter à l’Hôtel Tcham où la Campagne a été officiellement lancée par Madame le Gouverneur de Province du Tanganyika, Son excellence Julie NGUNGWA MWAYUMA. Celle-ci dans son mot de lancement elle a attiré l’attention de parents sur les mariages des enfants favorisés souvent par les violences domestiques à l’encontre de filles à qui sont confiées les tâches ménagères et de survie de familles et confrontées ainsi à d’autres violences sexuelles. Cette interpellation rencontre le combat noble de l’organisation féministe SOJFEP, engagée dans la lutte contre les mariages d’enfants et unions précoces dans la province du Tanganyika.Mis à part cela, Madame le Gouverneur, s’est engagée à activer le pilier judiciaire afin de punir sévèrement les auteurs de ces pratiques néfastes et violations de droits des enfants.De sa part, Mademoiselle Zawadi NAWENGA, Directrice exécutive de SOJFEP souligne que dans le cadre de ces 16 jours D’ACTIVISME, la Solidarité des Jeunes filles pour l’éducation et l’intégration socioprofessionnelle va intensifier son travail quotidien, celui de conscientisation et éducation des adolescentes et sensibilisation de parents et membres de communautés, en mettant les adolescentes féministes au centre de la Campagne.Pour rappel, la Campagne de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et filles basées est une Campagne mondiale initiée depuis 1991 par le Centre international pour le Leadership feminin avant que les Nations Unies s’en approprie.

Elle débute le 25 Novembre, marquant la Journée internationale dédiée à l’éradication de violences faites aux femmes et jeunes filles, et s’achève le 10 décembre, Journée internationale de Droits de l’homme.

Ernest MWANA KASONGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monmedia.net

GRATUIT
VOIR