Niger : 80% de taux d’électrification à l’horizon 2035

Niger : 80% de taux d’électrification à l’horizon 2035

Avec l’aide de la Banque Mondiale, le Niger a récemment lancé un gigantesque programme d’électrification afin de porter le taux d’accès à l’électricité à 80% d’ici à 2035, contre 17,5% actuellement, selon le ministère nigérien de l’Énergie.

« Haské » (lumière en langue locale haoussa) est le nom de ce projet d’une valeur de 317,5 millions de dollars. Il a pour objectif d’activer l’accès à l’électricité pour les ménages urbains et ruraux, les établissements de santé, d’éducation, les entreprises, comme l’a souligné le ministre Ibrahim Yacoubou, lors du lancement. En plus il ambitionne également d’assurer l’expansion de l’énergie solaire photovoltaïque.

Rappelons qu’actuellement, Le Niger se ravitaille en énergie par le bois à hauteur de 80% pour l’éclairage et l’alimentation, sans compter sur sa grande dépendance à son voisin le Nigéria, Sa population d’environ 22 millions d’habitants, est pour l’instant sujet des effets néfastes des changements climatiques.


Le premier barrage nigérien sur le fleuve Niger, est prévu pour 2025. Pour l’heure, l’édifice de Kandadji doit générer annuellement 629 gigawattheure (GWh), pour une valeur estimée à 1,1 milliard d’euros, le tout financé par la Banque Mondiale, la Banque Africaine de développement, la Banque Islamique, et l’Agence française de développement.
Agadez avec ses 150 000 habitants, est la grande ville du nord du Niger qui est classé patrimoine mondial de l’Unesco mais sévit les gros problèmes d’électrification. Ainsi, l’Union européenne avec la contribution de l’AFD, va financer la construction d’une centrale électrique à la fois thermique et photovoltaïque, d’une valeur de 32 millions d’euros pour éclairer cette ville et permettre au tourisme de revivre.


Zita K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monmedia.net

GRATUIT
VOIR